« Parent 1 » et « parent 2 » plutôt que « père » et « mère » sur les actes d’état civil de Paris

Neutralité sur les parents


Au temps de Christiane Taubira, l’importance de la mention « père » et « mère » dans les formulaires de demandes d’actes civils a été significative. Pour la conseillère de Paris Danielle Simonnet pourtant, cette position semble être rétrograde. En effet, l’élue de la France Insoumise a fait vœu de remplacer ces appellations par les termes « parent 1 » et « parent 2 » pour davantage de neutralité. Chose dite, chose faite, le Conseil de Paris a voté en faveur de cette modification le mercredi 21 mars 2018.

Une mesure pour éviter la discrimination homosexuelle


La mesure a été jugée nécessaire pour mettre fin à la discrimination envers les couples homosexuels. Selon les récentes statistiques, elles représenteraient actuellement plus de 3% des unions dans le territoire de l’hexagone. « Il est anormal que la plateforme de l’administration ne permette pas aux parents vivant aux couples de même sexe de faire les démarches administratives comme les autres« , a-t-il été soulevé dans le texte de Danielle Simmonet. La proposition qualifie ainsi les termes père et mère de « ruptures d’égalité devant l’administration« . Il est à préciser que la position des parents est plus libre sachant qu’il ne nécessite pas forcément une union.

Réactions du gouvernement et de l’opposition


Les conseillers présents ont voté en faveur de cette mesure à l’unanimité. L’exécutif a indiqué la nécessité de changer les formulaires pour s’adapter à cette « évolution législative« . De leur côté, les Républicains ainsi que les autres membres de l’opposition s’agacent de la mesure qu’ils jugent « inutile« , car elle ne ferait qu’ »appliquer la réglementation » consécutive à la loi Taubira de 2013.

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.