Chrétiens, apprenons à gérer notre budget

[av_tab_container position=’top_tab’ boxed=’border_tabs’ initial=’1′] [av_tab title=’1 Corinthiens 4:2′ icon_select=’no’ icon=’ue800′ font=’entypo-fontello’] Or, ce qu’on demande en fin de compte à des intendants, c’est de se montrer fidèles.
[/av_tab] [/av_tab_container]

Nous vivons dans une société qui pousse de plus en plus à la consommation. De ce fait, nombreuses sont les personnes qui achètent et achètent encore et se retrouvent ainsi dans des difficultés financières et ne peuvent arriver jusqu’à la fin du mois, chrétiens y compris. Ces personnes ont-elles de réelles difficultés ? Sont-elles dans le besoin ? Je dirai oui et non. 

Effectivement, si vous les rencontrez en fin de mois, le besoin est devenu réel. Cependant, en début de mois, elles ont parfois plus que vous n’en avez pour vivre mais elles dépensent cet argent sans discernement. En fait, leurs priorités ne sont pas les mêmes que les vôtres. Un dicton nous dit que : la meilleure façon d’aider certaines personnes est de ne pas les aider. Je crois que dans cette situation visée plus haut, c’est un dicton qui prend tout son sens. En effet, le vrai problème de ces personnes n’est pas le manque d’argent, mais un manque de gestion de leur budget. La meilleure façon de les aider serait de leur apprendre à gérer ce budget.

Je vais prendre un exemple : deux familles ont mensuellement la même somme pour vivre. La première va payer toutes ses charges : loyer, électricité, assurance voiture et maison, abonnement télé, etc., et trouvera même le moyen de donner à l’œuvre de Dieu. Ensuite, avec ce qui lui reste, elle achètera la nourriture, en se limitant à des sous-marques, idem pour l’habillement, les produits pour l’hygiène… Certes, elle ne fera pas de folie mais elle arrivera à atteindre la fin du mois. L’autre famille achètera, en début de mois, des « fringues » à la mode, une super télé ou le dernier smartphone, profitera de sorties au resto ou de mini trip… en repoussant au maximum les factures qui s’amoncèlent. Non seulement, elle n’arrivera pas à payer toutes ses charges mais en plus, elle n’aura pas de quoi se nourrir jusqu’à la fin du mois. Elle s’endettera ne prenant pas conscience que le crédit à un coût très élevé.

Beaucoup de chrétiens se plaignent de ne pas y arriver et la conjoncture actuelle, certes difficile, n’aide pas en ce sens. Cependant, les enfants de Dieu, pour ne s’adresser qu’à eux, doivent aujourd’hui plus que jamais rétablir les véritables priorités. Cela est valable d’un point de vue spirituel mais également matériel. Ce que Dieu nous donne, que cela soit par le fruit de notre travail ou par un autre biais, nous n’en sommes que les gérants ; et la Bible nous invite à être de bons gérants.

Donc, si vous vous reconnaissez dans ces lignes, ne demandez pas au Seigneur de pourvoir à vos besoins mais demandez-Lui de vous aider à mieux gérer votre budget.

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Partagez